Logotype inpes Institut national de prévention et d'éducation pour la santé

Maintenir une vie sociale

Madame porte un plat cuisiné Vous avez peut-être l’impression que vos difficultés visuelles vous ont rendu différent des autres et que personne ne peut savoir ce que vous ressentez. Vous craignez que famille et amis ne s’éloignent parce que vous ne pouvez plus partager toutes les activités avec eux.

Jacqueline L., 80 ans

Depuis que je vois mal, j’ai l’impression que les autres ne me voient plus ou, plutôt, ne me regardent plus. Ainsi, j’ai remarqué un changement dans la manière dont on me désigne : je suis devenue la voisine du 34 ou la dame qui ne voit presque pas.

Il me semble que j’ai perdu mon identité d’être humain (je suis la voisine) et de femme (la mal voyante). On me confond désormais avec un état (la déficience visuelle) et je me sens niée en tant que personne et en tant que femme.

Je ne veux pas être réduite à un être asexué que l’on plaint ou protège et dont on n’imagine pas qu’il puisse avoir encore envie de plaire et d’être aimé.

Pour reprendre confiance en soi, il faut continuer à sortir, à s’investir. C’est indispensable à l’équilibre.