Logotype inpes Institut national de prévention et d'éducation pour la santé

Vivre chez soi

Illustration : Madame tient un pinceau dans une main, un pot de peinture dans l'autre Vous avez l’habitude de vous déplacer dans votre maison où vous avez intégré de nombreux repères : ainsi vous connaissez d’instinct l’emplacement des interrupteurs, des poignées de porte et de fenêtre. Votre corps a ses habitudes et tout naturellement, il sait guider vos gestes.

Si vous ressentez des difficultés, une réflexion sur l’aménagement de votre domicile peut être nécessaire pour faciliter vos activités. Il s’agit d’améliorer l’éclairage et les contrastes, de mettre en place des repères visuels et tactiles, de choisir des objets et appareils plus faciles d’utilisation, de limiter les situations à risque. La plupart des aménagements peuvent se faire simplement et à moindre coût.

Illustration : Madame au pinceau

Faites-vous éventuellement aider mais c’est à vous de décider des changements nécessaires. Vous mémoriserez mieux les adaptations que vous aurez choisies selon vos capacités et vos habitudes. Laissez-vous du temps pour vous approprier ces aménagements.

Si vos difficultés visuelles et gestuelles sont trop importantes, envisagez l’intervention d’un professionnel à votre domicile ou en centre de rééducation.

Il est très difficile de changer ses habitudes. Pour aider votre proche à adapter son intérieur, avant toute modification toujours déstabilisante, observez la façon dont il s’est adapté à son environnement. Les aménagements qu’il a trouvés sont à privilégier absolument. Si vous êtes amené à proposer de nouvelles idées, faites-le étape par étape afin qu’il ait le temps de se les approprier.