Logotype inpes Institut national de prévention et d'éducation pour la santé

Utiliser des aides optiques


Choisies en fonction de vos capacités et de vos besoins, les aides optiques ont l’avantage d’augmenter la taille de ce que vous souhaitez lire : correspondance, comptes ou nom de rues. Elles présentent en revanche l’inconvénient de diminuer la distance de lecture et de réduire le champ de vision. Il existe sur le marché différentes sortes d’aides optiques : loupes, systèmes microscopiques, télescopiques, électroniques, filtres solaires.

Certains systèmes s’utilisent uniquement pour la vision rapprochée, d’autres pour la vision de loin et d’autres encore sont polyvalents.

L’opticien, l’orthoptiste ou l’ergothérapeute vont étudier avec vous ce que vous désirez faire ou refaire et rechercher le grossissement dont vous avez besoin. Vos différentes activités peuvent vous conduire à l’utilisation simultanée ou combinée de plusieurs aides.

L’opticien doit être en mesure de vous prêter ce matériel quelques semaines pour le tester chez vous au cours de vos activités habituelles. Il vous demandera éventuellement une caution.

Tous ces systèmes nécessitent un apprentissage pour être utilisés au mieux. L’entraînement paraît long et parfois fastidieux, mais permet, avec de la persévérance, de retrouver de l’autonomie.

Les loupes

Rondes ou rectangulaires, elles tiennent dans la poche ou sont plus encombrantes ; la valeur de leur grossissement varie en fonction des distances entre l’œil, la loupe et l’objet à observer. La version éclairante améliore la vision des contrastes. Avec l’aide d’un professionnel, vous choisirez la loupe qui vous convient le mieux selon vos activités.

Les loupes à main doivent être maintenues à une distance constante du texte au fil de la lecture. Elles sont difficiles d’emploi si vous avez des difficultés de préhension.

Les loupes à poser sont pourvues de pieds repliables qui permettent le maintien de la distance entre le texte et la loupe.

Les loupes à fond clair sont à déplacer sur le texte. Elles sont de faible grossissement mais captent particulièrement bien la lumière.

Les loupes sur socle libèrent les deux mains car elles sont montées sur un bras articulé.

Plus encombrantes, elles sont plutôt destinées aux activités manuelles qui nécessitent un faible et moyen grossissement.

Le choix d’une loupe peut s’avérer difficile, c’est pourquoi il est préférable de faire choisir le modèle par la personne concernée et non de lui en faire la surprise !

Les systèmes microscopiques

Ces systèmes optiques sont fixés sur des montures de lunettes mais sont souvent prévus pour être utilisés avec un seul œil. Plus le grossissement est important, plus la distance d’observation diminue et réduit le champ de vision. Leur utilisation peut nécessiter l’usage d’un pupitre de lecture.

Les systèmes télescopiques, selon le principe des jumelles

Le système Galilée, monté sur des lunettes, est fabriqué avec deux lentilles. Il peut être conçu pour la vision de loin ou la vision de près grâce à l’adjonction d’une lentille supplémentaire appelée bonnette.

Illustration : Lunettes télescopiques Galilée

Le système Kepler, plus sophistiqué, peut être fixé sur une monture de lunettes ou porté à la main pour une observation ponctuelle (tableau d’affichage horaire, numéro de bus, titre d’œuvre dans un musée, etc.)

Moins discret que le système Galilée, il présente l’avantage de pouvoir passer plus facilement de l’observation éloignée à la vision de près et inversement.

Lors d’une utilisation prolongée, un pupitre de lecture est indispensable.

Les systèmes électroniques

Ces appareils sont composés d’une caméra, d’un système grossissant et d’un écran. Ils permettent un grossissement important. De taille et de poids réduits, les systèmes portatifs trouvent leur place dans un sac à main ou dans une poche.

L’agrandisseur utilisable sur le poste de télévision peut vous accompagner lors de vos déplacements. Le grossissement obtenu est fonction de la taille de l’écran.

 ? illustration : le système téléscopique Galilée

Les systèmes vidéo autonomes

Ils sont très utiles pour un grossissement important, ou pour une lecture moins fatigante si l’on est grand lecteur.

Leur emplacement dans la maison doit tenir compte des sources de lumière et des reflets qui provoquent un éblouissement. La hauteur de la table et celle de l’assise sont à étudier pour le confort du dos et de la nuque.

Les filtres colorés

Les filtres teintés, fixés sur les lunettes ou intégrés aux verres, servent à protéger l’œil, diminuer l’éblouissement ou renforcer les contrastes. Essayez-les afin de choisir celui qui vous apportera le plus de confort au quotidien. Vous pouvez demander des filtres dégradés, préservant une plage plus claire vers le bas.

Odette N., 78 ans

Après avoir fait des exercices pendant six mois pour réussir à faire mes comptes et relire des livres avec mon « œil cyclope » (système monoculaire de grossissement six fois), j’ai eu besoin d’une petite loupe de poche éclairante (de grossissement dix fois) pour aller faire mes courses et surtout pour regarder les dates de péremption. J’ai dit alors à l’orthoptiste qui me suivait : maintenant, je gère mes papiers, je fais mes courses, je relis des livres, il va falloir que je reprenne mes voyages ; mais voilà, je ne lis pas les panneaux d’affichage dans les gares. Que puis-je faire ? Nous avons alors essayé des systèmes grossissants en vision de loin ; j’en ai emprunté à l’opticien et j’ai fini par acheter celui qui me permettait de lire les panneaux.

Les systèmes optiques sont fragiles. Ne faites pas l’économie d’un étui pour les protéger.

Pour choisir ces aides optiques, les conseils de professionnels sont indispensables et un apprentissage est nécessaire. Celui-ci demande plus ou moins de temps.